hiver

hiver

lundi 1 mai 2017

1er mai, fête du travail


Un peu d'histoire

Le 1er mai 1886 éclate à Chicago des émeutes pour réclamer la journée de 8 heures. Si les manifestants obtiennent gain de cause, le bilan est lourd avec plus de dix morts.
En 1889, le congrès international ouvrier socialiste (IIe Internationale socialiste) se réunit à Paris à l'occasion du centenaire de la Révolution française. Il vote la résolution suivante :
Il sera organisé une grande manifestation le 1er Mai, de manière que, dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail et d'appliquer les autres résolutions du congrès international de Paris.

Cette revendication sera accordée, en France, au lendemain de la première guerre mondiale. Le Front populaire en 1936 permettra les premiers congés payés.

Après la seconde guerre mondiale, le 1er mai devient jour férié et porte le nom de fête du Travail.


Le 1er mai, la tradition populaire veut qu'on offre un brin de muguet en guise de porte-bonheur pour l’année à venir.

Cette tradition française remonte au début du XXe siècle.
En 1890, lors des premiers défilés, les manifestants portaient un petit triangle rouge, symbole de la division de la journée de travail en trois parties (huit heures de travail, de sommeil et de loisirs).
Ce triangle rouge a ensuite été remplacé par une fleur d'églantine, fleur traditionnelle du nord de la France et symbole de la foi en la Révolution.
C’est en 1907 que le muguet, symbole du printemps en  l'Ile-de-France, a remplacé l’églantine : le brin de muguet était alors porté à la boutonnière avec un ruban rouge.

Dès lors, il est devenu habituel d'offrir un brin de muguet le jour de la Fête du Travail. Ce jour-là, une tolérance de l'administration fiscale permet aux particuliers et aux organisations de travailleurs de vendre des brins de muguet sans formalités ni taxes.

Aucun commentaire: